Forum RPG sur les vampires
 

Partagez | 
 

 Azraëlle Vertefeuille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bien Né
avatar




Messages : 14
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Azraëlle Vertefeuille   Mar 6 Sep - 1:35

Azraëlle Vertefeuille

Etat Civil

Âge: 127 ans d'existence tout en gardant éternellement ses 21 ans .
Race : Vampire
Groupe : Biens Nés
Rang : Electron libre appartenant à la noblesse française
Métier/fonction : Oisiveté
Autre : Vampire s'étant "exilé" suite aux troubles engendrés par la rivalité franco-prussienne...


Son Portrait

Physique :
Azraëlle Vertefeuille est une jeune fille bien née, au visage légèrement anguleux encadré par de longs cheveux lisses d'un blond cendré. Elle a l'habitude de laisser ses derniers flotter librement dans son dos tout en flattant sa généreuse poitrine. Mais lorsqu'elle attache et rehausse sa fine chevelure, nous pouvons observer, dissimulé derrière son oreille droite, une tache de naissance en forme de croissant de lune, souvenir d'une ancienne vie perdue depuis maintes décennies. De grands yeux enflammés cernés de khôl noir sont témoins de sa renaissance, contrastant avec le teint blafard voire translucide et légèrement violacé de sa peau là où son système veineux est le plus particulièrement complexe. Pour redonner un peu de couleurs à son allure de cadavre, elle n'hésite pas à user et abuser élégamment de poudre rosée, à mordiller ses délicates et pulpeuses lèvres et à se pincer le nez en hiver. (Sans doute une certaine nostalgie d'un Avant lié à un souci de crédibilité auprès de l'entourage de Napoléon III.)
Malgré la Révolution Française de 1789 et l'échec des "Restauration", la jeune femme arbore de somptueuses parures suscitant envies, jalousies, convoitises auprès des élites parisiennes qu'elle côtoie régulièrement, en dehors de la "chasse". Az' possède une nette préférence pour la mode victorienne face à la mode empire, ( même si le style Marie-Antoinette ne lui déplaisait point). Question de goût..et d'âge. (née en 1743) Son modèle favori, une magnifique robe victorienne composée de taffetas, d'une matière rayée douce au toucher mais surtout de soie d'excellente qualité, d'une belle soie grise argentée agrémentée de broches scintillantes au niveau du corset et de quelques chaînes et bijoux fermant son col, révélant ainsi la finesse de son cou.
Malgré son aspect fragile et maladif et sa taille moyenne de jouvencelle à peine sortie de l'adolescence, Azraëlle possède une "vitalité" étonnante, qu'elle doit à ses capacités hors du commun des mortels. Elle apparaît comme une personne très naturelle qui se déplace avec aisance et fluidité.

Psychologique:
Vaine lutte que de s'interroger sur le caractère d'Azraëlle. S'évertuer à le comprendre? Encore pis.
Séductrice? Mademoiselle Vertefeuille est séduisante et elle le sait. Manipulatrice? Tout vampire qui se respecte doit assouvir ses besoins et ses pulsions primaires. Néanmoins cette race est tout simplement d'une subtilité qui dépasse l'entendement. Que peut comprendre un simple mortel au tact d'un vampire, à ses humeurs, ses ressentis ou ses manies? Rien. Il est la proie et elle a faim; ce qui ne l'empêche pas, par ailleurs, de jouer avec la nourriture. Il est parfois de bon goût de se détacher de son éducation de jeunesse, un peu trop...humaine. Après tout, pourquoi devrait-elle accepter des contraintes? Non, elle n'en tolère aucune. Elle n'appartient plus à ce monde et elle le sait, cela aussi. Elle est cruellement blessée d'avoir laissé de côté sa vie passée. Et sa douleur...Qu'en fait-elle? Elle se venge sur vous, pauvres hères. Espèreriez-vous un brin d'humanité d'une être n'ayant plus rien d'humain hormis le caveau? Ce cadavre que vous voyez-là n'a plus une once de pitié. A t-on eu pitié d'elle? A t-on pleuré sur son sort? Non, elle est morte et personne n'y peut rien.
Est-ce toujours ainsi? Non, la faim la tiraille.

Une fois, repue. C'est la culpabilité qui la ronge. Le regret d'être ainsi, faite de chair en putréfaction à abreuver constamment. A tuer ses frères, ses amis, pour la soif. Le plaisir de la chasse et du sang. Plongée dans ses méditations, elle se coupe du monde et cherche à se faire pardonner en tentant de réparer ses erreurs. Elle ne veut pas comprendre mais elle l'a vécu. "Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse." Elle choisit avec soin ses victimes et elle en dédommage parfois la famille. Que ne ferait donc pas une famille pour de l'argent? Il lui arrive de laisser le choix à l'enfant. "Vivre" ou mourir.
Une plaie béante git au tréfonds de son âme. Une déchirure, un chaos, un manque. Le néant. Vivre sans but. Se morfondre à loisir ou valser sur le Carpe Diem de tout vampire.

Signes Particuliers : Un grain de beauté sur la joue droite, une cicatrice ancienne sur le sein, une tache de naissance non loin du cou.


Son Passé


19 Juillet 1743, à l’Aube. Sous le règne de Louis XV.

Adèle se promenait dans le jardin attenant à l’hôtel particulier des La Rochetendre lorsque des cris aigus parvinrent à ses oreilles. Sa fille était sur le point d’accoucher, un angoissant événement en perspective compte tenu de la mortalité infantile. Toute mère se pose un jour en protectrice de ses enfants. Sa propre mère était morte en couches, elle avait survécu, agglutinée à la tétine de sa nourrice. Elle refusait d’assister à cet acte de vie.
Le nourrisson serait-il mort né ? Un hurlement lui fit interrompre toute méditation et le soulagement la parcourut face à un long braillement. Le petit était vivant, il respirait. Il ou elle ? Et sa fille, qu’en était-il ? D’une démarche précipitée, notre jeune grand-mère se dirigea vers les appartements de sa descendance oubliant ses morbides ressentis.

[xxx]

19 Juillet 1749.

Une mère prépare et habille sa fille. Le dernier flot ajusté de manière à retenir l’anglaise de la petite et les voilà parti vers la cour extérieure. Azraëlle a maintenant six ans et une surprise au jardin l’attend.
Tout sourire, elle lâche la main gantée de sa mère et se précipite vers son père. Il la prend, la fait valser puis la serre dans ses bras, avant de lui désigner d’un geste une masse informe cachée sous un drap, à l’extrémité du jardin, tout contre la haie fraîchement taillée ; Un cheval à bascules du meilleur bois de la région, peint à la feuille d’or. Sur le drapé y sont gravées les armoiries de la famille.
Le bonheur habite ce jardin où rayonne amour et sagesse. C’est dans ce climat de confiance que se déroulera toute la petite enfance de notre sujet.

[xxx]

24 Août 1758.

Son père ne parle que de Choiseul et de Machault d’Arnouville. La politique, quelle affaire ennuyeuse ! Et ce repas, qui dure une éternité. Prétextant une migraine, la jeune fille quitta la table et partit se prélasser dans sa chambre où l’attendait son chaton « Exquise ». Elle fit appeler la domestique afin de le nourrir et sa nourrice et femme de chambre. Son corset était bien trop serré et elle haletait par cette chaleur accablante.

25 Août 1758.

La conversation au petit-déjeuner ne lui parut pas des plus intéressantes jusqu’à ce que sa mère évoque l’alliance qui la liait à leur ami, Charles François de Montmorency, de son état maréchal de France et la nécessité que la jeune fille se montre et s’installe à la cour de notre bon roi Louis XV. Son éducation restait à parfaire mais les bases de l’étiquette étaient acquises depuis fort longtemps. Elle ne devrait point leur faire honte et plaider auprès du roi la cause de son oncle.

[xxx]

18 Janvier 1763.

Avoir une vie privée à la cour est impossible. Le roi ne la désire point comme maîtresse, pourtant l’on dit « La Pompadour » fort malade et les jeunes filles s’empressent de s’attirer les bonnes grâces de Sa Majesté.
Qui plus est, elle refuse d’épouser ce vieillard qu’on lui somme d’épouser. Sans compter que cela fait un an que ce dernier protège le philosophe Rousseau. Qu’importe sa richesse et ses titres, il n’est à ses yeux qu’un traître à la noblesse et un vieux crouton !

Février 1763.

C’est au grand bal organisé à Versailles pour fêter Carnaval qu’elle l’a rencontré. C’est un jeune aristocrate aux exquises manières qui l’a invité à danser. De plus, sa beauté n’y gâche rien. Les dames jasent.

[xxx]

1764.

Le sieur son époux depuis quelques semaines décède sans avoir consumé leur mariage, sa santé étant trop précaire dans les derniers instants de son existence. La mort du vieillard ne l’effraie pas, au contraire, elle jubile. Elle est libre à présent de tout contrat et héritière d’une coquette somme en dépit d’obtenir quelques biens fonciers.
Cela fait quelques mois maintenant qu’elle rejoint son Ami en cachette, le jeune homme du bal, Sieur Tristepin.


Décembre 1764.

Les nuits sont plus longues et l’hiver glacial. Il lui demande l’intensité de ses sentiments à son égard. Elle s’exécute. Elle le sent sur sa peau, elle hurle et sombre profondément.
Elle se réveille, elle souffre atrocement, elle ne se contrôle plus. Son cou la brûle profondément, elle ne voit rien, elle est aveugle, il fait noir. Elle se sent bizarre, instable mais quelque chose la retient, un bras. Il la tient fermement, elle se perd dans les limbes. Elle rouvre les yeux, un poignet est appliqué contre sa bouche, elle sent le liquide chaud et gluant affluer dans son corps. Elle tète comme un bébé. Elle reperd connaissance.

[xxx]

Quand elle revint à elle, elle se sentit profondément changée, elle était déboussolée, il lui parlait de chasse, riait. Elle se sentait vide et meurtrie. Elle prit peur et tenta tant bien que mal de s’enfuir. Il continuait à rire gorge déployée, elle se sentait folle, un tourbillon de sensations la submergeait. Il lui expliqua qu’elle ne pouvait se sauver, qu’elle était morte, qu’elle avait besoin de lui pour survivre, qu’elle était à sa merci.
Près du lit, dans l’angle droit de la pièce, un drap recouvrait une armoire qui lui faisait face. D’un geste souple, il l’arracha et un miroir apparut sur lequel se reflétaient des rayons de lune.
Elle s’effondra à genoux, tenant entre ses mains son visage labouré par ses ongles.

[xxx]

Ils chassent ensemble, il lui apprend les rudiments. Le Haut Vampire est son maître et sa nourrice. Elle est soumise et bonne élève. Elle a fini par accepter son sort après une longue convalescence.

[xxx]

Elle a changé d’identité, elle s’est éloignée de la cour et de ses intrigues. On risquerait de la reconnaître. Elle rôde dans des quartiers parisiens mal famés, dévorant catins et voleurs.

[xxx]

Elle est enfin prête à se débrouiller seule. Elle n’est plus sa favorite, une autre a pris sa place. Il se débarrasse d’elle comme un enfant lassé de son jouet.

[xxx]

Janvier 1787.

Elle revient à la cour sous l’identité d’une jeune aristocrate appartenant à la noblesse de robe dénommée Azraëlle Vertefeuille.

[xxx]

1792.

Elle fuit Paris.
On perd sa trace jusqu’en 1814 où on la retrouve parmi les partisans de Louis XVIII.

[xxx]

1869, 28 février

Une lourde odeur de renfermé planait dans la pièce. Azraëlle tira les rideaux et entreprit d'ouvrir l'unique fenêtre de la chambre. Il pleuvait mais l'air frais ne pourrait que lui faire du bien. Quelle âcre puanteur, celle de la mort qui se fait attendre. Une fois la lune apparente, Azraëlle retourna au chevet de son ami, en prenant soin de contourner le coffre massif accolé au lit, dans lequel elle s'était cognée peu auparavant.
Cette homme? Elle le connaissait fort peu. Elle avait entendu parler de lui et de ses idées invraisemblables, ne jurant que par la République et l'éducation des peuples: L'opposant de Bonaparte, le légitimiste s'étant tourné vers la République. Elle l'avait rencontré, en 1820, alors qu'ils étaient à peu près du même bord, ils avaient discuté littérature; il écrivait et se présentait tel un poète.


Et voilà que ce soir, elle l'hébergeait, le sieur Alphonse de Lamartine. Mourant, paralysé, endetté jusqu'au cou. Il ne l'avait pas reconnu, après toutes ces années. Normal, me diriez-vous. Mais qu'importe, son heure avait sonné.

[xxx]


Janvier 1870.

Des tensions se font sentir dans le pays, des rumeurs se propagent dans la capitale. Bismarck a besoin d'une guerre contre la France et la succession d'Espagne lui servira de prétexte. La France risque de se trouver encercler. La préparation d'une guerre contre la Prusse? Une affaire de quelques mois? Qui déclarera la guerre le premier? Rien n'est moins sûr. Si Léopold de Hohenzollern présente sa candidature pour le trône d'Espagne, alors le conflit sera inévitable.

(De plus, la condition ouvrière ne lui livre que des hommes, femmes, enfants en mauvaise santé. Piètre repas.)


Une nouvelle fois, Lady Vertefeuille décide d'abandonner sa terre natale. Elle vend une partie de ses biens fonciers et confie le reste de ses possessions aux mains de ses gens jusqu'à son prochain retour.
Où ira-t-elle? Vers de lointaines contrées dont lui a parlé celui qui l'a fait renaître, son "maître". Ils ne sont pas les seuls de leur espèce.

Elle part faire la traversée jusqu'en Transylvanie, espérant y trouver asile et nourriture pendant quelques dizaines d'années.

[xxx]






Ses Rapports avec les Autres

Amis : Lord Tristepin, Haut-Vampyre français
Famille : Perdue à jamais.


Et toi dans tout ça ?

Âge : On ne demande pas son âge à une dame !
Votre venue en ces lieux : Un top-site & une once de curiosité.
Comment trouvez vous ce forum ? : Rien à redire, parfait.
Votre niveau selon vous : Un peu rouillée, je dirais donc, moyen?
Votre fréquence de passage : Faible & Inégale.
Code : Validé par Eli'



Dernière édition par Azraëlle Vertefeuille le Dim 18 Sep - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haut Vampire





Messages : 467
Date d'inscription : 25/01/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Azraëlle Vertefeuille   Lun 12 Sep - 9:54

Hellow Lady Vertefeuille !!!
J'aime beaucoup ta présentation, et ton histoire me fait un peu penser à celle des Liaisons dangereuses ... enfin ton personnage me fait penser à l'histoire de Merteuille ... Enfin bref.
Est-ce que tu as fini ? Parce que tu n'explique pas vraiment comment tu es arrivée dans nos contrés bien froides de Transylvanie ?

Valou valou, je sais que tu as un gros ralentissement d'activité, comme nous tous d'ailleurs *O* Donc ne te sens pas super pressée de finir, ou quoi, on a tout notre temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://transilvania-monster.forumgratuit.org
Bien Né
avatar




Messages : 14
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Azraëlle Vertefeuille   Dim 18 Sep - 17:22

Merci pour l'accueil Lady Bathory. =)

J'aime beaucoup les Liaisons Dangereuses mais je ne m'en suis pas inspirée. Mon personnage semble t-il donc aussi cruel que Madame de Merteuil? =O

J'ai corrigé la fin de ma fiche, je compte demander l'hospitalité à la maîtresse de ces lieux. (Si elle m'accorde une petite place au sein de son château, le temps que mon personnage ait ses propres possessions en ces terres froides et reculées. ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haut Vampire





Messages : 467
Date d'inscription : 25/01/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Azraëlle Vertefeuille   Lun 19 Sep - 11:46

Hey !
C'était pas au niveaux du caractère mais un niveaux de l'histoire qui m'a rappelé ce passage où Merteuil parle de sa jeunesse ... Brefouille
Bienvenue parmi nous !!

Tu peut dés maintenant créer ton journal de joueur, et si tu veux lancer un RP d'introduction, je suis a ta disposition (bon je ne suis pas souvent là, mais demain je suis de repos donc je vais pouvoir avancer dans les RP ><)

Voila voila, je te rajoute ton rang et ton groupe tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://transilvania-monster.forumgratuit.org
Bien Né
avatar




Messages : 14
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Azraëlle Vertefeuille   Lun 19 Sep - 19:59

D'accord, merci beaucoup. =)

(Arf, je ne m'en souviens plus vraiment, ça fait longtemps que je l'ai lu, faudrait peut-être que je m'y remette. ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Azraëlle Vertefeuille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Azraëlle Vertefeuille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Protection rapprochée [Pv Azraël]
» Azraëlle Hirau
» Un fruit pour Azraël
» La loi d'la Jungle (PV Azraël)
» Azraël - Acid - Bleu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transylvania's Monsters :: Avant de Commencer :: Présentez-vous au Peuple ! :: Présentations Validées-
Navigation Rapide
Partenaires ♥
Some Avatars

Bloody Heart

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com