Forum RPG sur les vampires
 

Partagez | 
 

 Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haut Vampire





Messages : 467
Date d'inscription : 25/01/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Mer 20 Juil - 11:05

- 25 Janvier 1870 -

Elisabeth s’était levée aux aurores … enfin, aux crépuscules plutôt. Elle était encore la seule Vampire dans le salon. Avachie sur un des canapés de velours, elle regardait sans les voir, les allé et venus des lycans, afférés à préparer le réveil de leur maître. Elle ne pensait qu’à une chose, Frankenstein. Ce soir, c’était le soir où elle rencontrerait Sa Lycanne.
Quand Frankenstein était arrivé au château, proposant sa solution canine à leurs problèmes avec les humains, les vampires n’étaient pas tous fou de joie, mais Elisabeth si. Elle avait besoin de compagnie en ce moment, elle rentrait dans sa phase d’ennui. Alors elle demanda a Frankenstein de lui mitonner au passage une jolie lycanne, pour elle seule. Il n’était d’abord pas très convaincu. Ok Elisabeth est chef de nid, tout ça tout ça, mais que penserait Dracula de tout ça, c’était tout de même lui son patron. Mais sous la pression de regard de la Comtesse, le pauvre scientifique céda, et lui assura qu’il lui préparerait une favorite.
Cela faisait des mois maintenant qu’elle attendait sa Lycanne, elle bombardait de question le pauvre Frankenstein à chaque fois qu’elle le voyait, et lui fuyait dès qu’il apercevait celle-ci. Ils ont joué au chat et à la souris pendant sept mois au moins. Et cela avait drôlement lassé la Comtesse, qui bien que vampire n’est pas doté d’une patience à toute épreuve.
Alors maintenant, plutôt que de lui courir après, elle s’installait dans un de ces canapés, attrapait un livre qu’elle avait lu au moins des milliers de fois, et le survolait encore et encore. On aurait dit un enfant à la noël.
Vlad qui avait fini par apprendre ce qui se tramait dans son dos, ne manquait pas une occasion pour se moquer d’elle et de son impatience qui allait devenir légendaire.
Elle commençait à se dire qu’elle avait faim quand la porte du salon s’ouvrit timidement.


Dernière édition par Elisabeth Bathory le Mar 16 Aoû - 13:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://transilvania-monster.forumgratuit.org
Lycan Favoris
avatar




Messages : 290
Date d'inscription : 11/07/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Mer 20 Juil - 12:34

Après avoir passé six longs mois en formation avec Franky, six mois à apprendre comment mettre des couverts sur une table, comment faire le ménage, comment parler correctement, en bref, comment être un bon serviteur, le grand jour arriva. Frankenstein lui avait annoncé ce matin même qu’il la rencontrerait aujourd’hui. Jimena fût heureuse de l’apprendre. Elle attendait sa avec autant d’impatience que d’appréhension. Franky refusait de lui parler de sa maîtresse, il restait vague. Du coup la jeune lycanne ne savait pas du tout à quoi s’attendre. Serait-elle gentille ou au contraire cruel ? Peut-être fallait-il qu’elle fasse ses preuves. Sûrement d’ailleurs. Mais elle avait été formé pour cela, Franky l’avait maintenu six longs mois, même si elle pouvait sortir de temps en temps pour faire quelque courses, il ne la laissait jamais gambader la ou elle le désirait. Mais Jimena acceptait sans rechigner en attendant qu’elle soit prête pour servir sa maîtresse dont elle ne connaissait que le nom. Elisabeth Bathory. C’était en fait, assez paradoxal. Son assignation à sa maîtresse, une fois faite, signifiera la liberté dans un sens, elle pourras aller la ou bon lui semblera beaucoup plus qu’avec ses six mois passé avec Franky. Mais en même temps, elle ne le saurait plus tant que ça, car elle serait sous les ordres de quelqu’un. A vrai dire elle était fier de servir un haut vampire, elle avait l’impression qu’elle n’était née que pour être dévouée à la cause vampirique. Dans un sens, elle a été crée pour ça. Elle avait hâte d’y être.

Elle se demanda comment passer cette journée, ces quelques heures qui la séparait de son futur destin. Que faire ? L’impatience la rongeait déjà. Franky n’était pas la aujourd’hui, il fallait donc qu’elle s’occupe toute seule. Elle soupira. Elle prit le livre sur sa table de chevet et commença par le feuilleter. C’est de ce livre qu’était née son prénom. Franky l’avait adoré et le lui avait donc conseillé. Malgré son apparence, il n’était pas méchant. Mais il conservait également une certaine distance avec les lycans en formations.

Elle lu pendant une heure environ avant que son ventre ne la rappel à l’ordre. Il était midi passé. Elle se dirigea donc dans la cuisine du château et prit juste une miche de pain. Une seule pensée l’obsédait et elle l’empêchait même de manger. Elisabeth Bathory. A mesure que le temps passait, l’angoisse montait en elle. D’un naturelle calme, elle tentait de le dissimuler tant bien que mal. Puis elle pensa que comme les vampires ne se lève que la nuit, il serait judicieux de faire une sieste, de telle sorte que ce soir elle ne serait pas fatiguée. Faudrait-il qu’elle change ses habitudes et que, tout comme les vampires, elle dorme le jour et veille la nuit ? C’était une possibilité.

Elle s’allongea sur son maigre lit où elle avait prit l’habitude de dormi et tenta de trouver le sommeil. Mais pas facile en pleine journée et la pensée de cette rencontre … Elle soupira de nouveau. Alors elle fît se qu’elle fait lorsque le sommeil ne vient pas, elle s’allonge sur le dos, pose une main sur son ventre et écoute les battements de son cœur. Elle les sent aussi. Ce bruit sourd l’apaisait. Se libérant enfin, elle s’endormit. Franky vînt la réveiller quelques heures plus tard. C’était le moment. Jimena se releva rapidement et s’installa devant son miroir pour se recoiffer à la va vite. Elle rattacha ses cheveux par une pince derrière sa tête. Franky lui somma de se dépêcher. Mais elle prit tout de même le temps de se coiffer correctement. La première impression était importante et elle ne voulait surtout pas paraître négligée. Enfin quand elle fût assez satisfaite de son reflet, elle suivit Franky jusque dehors. Celui-ci lui donna toute les indications pour trouver sa maîtresse. Lui ne venait pas, soi-disant il avait des choses à faire. Quel lâche oui … Comment reconnaîtrait-elle sa maîtresse ? Un long soupir s’échappa. Elle entra alors dans le château, plus occupée à penser comment la retrouver, elle en avait presque oublier la boule qui lui nouait le ventre. Enfin elle entreprit de demander à un des lycans qui passait par la. Celui-ci lui répondit qu’elle était certainement dans sa chambre ou alors dans le salon. Le salon étant le plus proche, elle opta pour se dernier.

Elle se trouvait maintenant devant la grande porte en bois. Peut-être que sa maîtresse était juste derrière. Mais il était encore tôt, elle était certainement encore dans sa chambre. Quoi qu’il en soit, elle devait entrer pour vérifier. Elle ouvrit alors doucement la porte, mal assurée. Elle fût surprise de voir une femme d’une trentaine d’année mais d’une extrême beauté la dévisager. La jeune femme ne pût s’empêcher de rougir légèrement mais reprit son sérieux juste après. Elle s’avança et referma la porte. C’était elle. Elle en était sur. Elle se tourna de nouveau vers sa nouvelle maîtresse avec un air sérieux, un léger sourire au coin des lèvres, et s’inclina comme il est coutume de faire.

« Bonsoir Madame. Je me présente, je suis Jimena Jewel, votre favoris à votre service. »

Elle resta inclinée, sans broncher, sérieuse, attendant qu’elle lui donne l’ordre de se relever. Elle avait parler d'une voix assurée. Ou presque. Son cœur battait à tout rompre. Mais elle ne devait pas faillir. Elle resta calme et retînt son stress en elle-même.

[AAAhh l'inspiration, quand elle te tiens, elle ne te lâche plus xD
J'espère que ca te convient =3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haut Vampire





Messages : 467
Date d'inscription : 25/01/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Jeu 21 Juil - 10:22

[C'est super ! Bon je te fait une proposition particulière hein, mais c'est pour faire bouger les choses. On se fait la partie de chasse dans le village ou au abords du village ?]


Une jeune femme se tenait dans l’encadrement de la porte, hésitante au début, il finit par venir s’incliner devant elle. Elisabeth leva un sourcil interrogateur, puis la jeune femme prononça son petit discourt annonçant qu’elle était sa Lycanne.

« Eh bien, voilà qui est parfait ! s’exclama Elisabeth heureuse que l’attente finisse enfin. Mais où est ce bon à rien de rat de laboratoire ?! Il aurait pu venir avec toi, à moins que je ne lui ait fait trop peur la dernière fois … »

Elle se mit à rire, se leva du fauteuil où elle s’était confortablement installée, et toujours en riant attrapa les épaules de Jimena … Hum … il aurait pu lui demander son avis pour le nom tout de même ! C’est avec elle qu’elle allait vivre la petite louve, pas lui ! M’enfin c’est fait c’est fait. Elle attrapa donc Jimena par les épaules, sans violences aucune, maintenant que la petite louve était là, elle se sentait d’humeur joyeuse, et la releva pour la détaillé plus avant.

« Eh bien eh bien … On peut dire qu’il ne s’est pas moqué de moi … pour une fois … Tu es ravissante, tout ce que j’aime ! »
Un sourire carnassier et peu avenant se dessina sur ses lèvres, mais il s’effaça tout de suite.
« Oh ne t’inquiète pas, tu es trop vielle pour moi, je préfère les frêles jeunes filles, à peine sortie de l’enfance … hum … »
Elle resta un moment le regard vitreux, elle se voyait déjà entourée d’un harem de jeunes beautés virginales, toutes prête à se donner à elle dans tous les sens du terme. Elle en salivait. Elle se ressaisit lorsqu’elle se souvint qu’elle n’était pas seule.

« Hum, bon, je meurs de faim, enfin façon de parler … Mais le résultat est le même, j’ai faim ! Et en conséquence, je me suis dit qu’une petite partie de chasse me ferait du bien. Souhaites-tu m’accompagner ? » Elle s’empressa d’ajouter « Evidemment, c’est une question rhétorique et un ordre, mais c’est plus agréable dit comme cela. »

Elle lui sourirait de toutes ses dents, ce qui était un peu effrayant au vue de la longueur de ses canines et de la proposition qu’elle lui faisait.
Elle n’attendit pas sa réponse, c’était un ordre après tout, et commença à aller vers la porte, prête à chasser. Ses yeux lançaient des éclairs de gourmandise et d’avarice.


*Enfin, chasser toute seule ! Plus de vampires avec moi pour me voler mes victimes, seule, ou presque, je pourrais épancher ma soif sans contraintes tout en faisant la conversation !*
Sur cette bonne pensée, elle eut un rire démoniaque intérieur qui la faisait ressembler à une folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://transilvania-monster.forumgratuit.org
Lycan Favoris
avatar




Messages : 290
Date d'inscription : 11/07/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Ven 29 Juil - 22:02

Justement, Jimena se demandait aussi ou était passé Franky, il aurait pu l'accompagner tout de même. Elle aurait certainement été plus rassurée. La vampire s'avançait vers elle, mais elle ne bronchait pas. Elle resta immobile jusqu'à ce que sa maîtresse elle-même la fasse se redresser. Elle la scruta du regard et lui fît un compliment auquel elle aurait rougi si elle n'avait pas vu un étrange sourire apparaître sur le visage d'Elisabeth. Il se dissipa cependant laissant place à des paroles ô combien réconfortante pour la jeune fille déjà paniquée par cette simple rencontre. Cependant, une question lui vînt à l'esprit. Dans quel sens disait-elle cela ? Elle préférait le sang des jeunes filles ou ... Elle balaya ses sombres pensées de sa tête. De toute façon, dans les deux sens, ils étaient horribles. Comme d'habitude, la jeune fille préféra fuir plutôt que d'affronter cette affreuse réalitée, en se cachant sous ses prétextes. Elle n'est que la servante et ce qu'elle fait avec des jeunes filles ne la regarde pas. C'est dans le cour des choses. Etc...

La jeune fille n'avait pas remarqué que sa maîtresse était en plein rêve et inversement, cette dernière n'avait pas remarqué que Jimena était entrée dans de bien sombre pensées. Il aurait de toute façon été difficile de le remarquer, car elle avait l'habitude de cacher le plus possible ses sentiments, comme le lui avait appris Franky. En effet, cela en faisait parti dans le sens ou les serviteurs n'ont pas le droit de donner leurs avis sauf quand on leur demande et souvent montrer certains sentiments peuvent trahir un avis personnel.

Sa maîtresse venait de lui proposer une partie de chasse. Elle n'en avait jamais fait auparavant avec un vampire. En avait-elle envie ? Oui, d'une certaine manière. Elle voulait plaire à sa nouvelle maîtresse et ne voulait surtout pas la décevoir. La curiosité aussi y était pour quelque chose. Comment se passait une chasse ? Attirait-elle ses victimes de forces ou par son charme ? Peut-être bien les deux ... Et combien de victimes faisaient-elle chaque nuit ? Tout un tas de questions parfois d'une stupidité étonnante lui hantaient l'esprit. Mais elle aurait ses réponses sous peu. Elisabeth avait déjà commencé à marcher en direction de la sortie de la pièce. Jimena se donna tout de même la peine de répondre dans un petit sourire:

" Oui Madame, ce serait avec plaisir. "


Elle prit sa suite tout en repensant à sa formation avec Franky, essayant de trouver des éléments de réponses à ses questions. Allait-elle devoir se transformer ? Jimena n'aimait pas tellement ça, voir sa peau recouverte de poils la ... Dégoûtait.

Elle avait une énorme envie de poser un tas de question à la vampire qui marchait devant elle. Elle voulait tisser des liens forts avec elle, devenir son ami, sa confidente, en bref, être un peu plus qu'une simple bonne à ses ordres. C'est bien pour cela qu'elle était favorite n'est ce pas ? Elle décida donc de commencer par des des questions simple et d'une banalité affligeante. Enfin ... Elle allait d'abord lui demander si elle pouvait lui poser toute sortes de questions. Elle se mit à ses côté et parla d'une voix franche et assurée.

"J'aimerai apprendre à vous connaître pour mieux vous servir, aussi j'aimerai pouvoir vous poser des questions telles que ... Votre couleurs préférées, vos mets préférés, vos livres préférés ... "

La jeune femme suivait toujours sa maîtresse en espérant une réponse positive de sa part. Et puis elle avait bien précisé qu'elle voulait de toute façon discuter alors il fallait bien commencer par quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haut Vampire





Messages : 467
Date d'inscription : 25/01/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Lun 8 Aoû - 10:56

Elisabeth leva un sourcil amusé en entendant la question de la lycanne. Mieux la connaître, oui pourquoi as, c’était une idée. Elisa n’était pas associable, bien au contraire elle adorait la compagnie de ses congénères vampires, bien que certains soit d’un barbant à toute épreuve, la jeune femme qui la suivait n’avait pas l’air de rentrer dans cette catégorie.

« Tu as tout à fait raison, il faut qu’on apprenne à se connaître toutes les deux, après tout on risque de passer un bout de temps ensemble ! »

Elle éclata d’un rire puissant, c’était vrai que la notion de temps pour un vampire est plutôt comique …

« Bien, que veux –tu savoir Jimena ? »

Elle s’était arrêté juste devant la porte du château, barrant la route à a lycanne et la toisant d’un regard amusée. Les mains sur ses hanche, elle la scrutait, attendant sa question, cherchant peut être à l’intimider aussi, juste pour rire.
Les autres vampires commençait à se réveiller peu à peu, certains accordait à Elisa un simple geste de la main, les yeux encore embuer de leur sommeil de mort, d’autres, par excès de zèle peut être, venait jusqu’à elle quémander un regard en lui baisant a main. Regard qu’Elisa ne leur accordât pas, trop occupé qu’elle était à observer Jim.


« Et bien vas-y, je ne vais pas te mordre ! »

Cette dernière remarque la fit rire encore une fois à gorge déployée, et les autres vampires qui se trouvait près d’elle à cet instant s’esclaffèrent aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://transilvania-monster.forumgratuit.org
Lycan Favoris
avatar




Messages : 290
Date d'inscription : 11/07/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Ven 19 Aoû - 1:17

Elisabeth éclata de rire. Jimena ne comprit pas pourquoi. Après tout, il n'y avait rien de drôle dans le fait qu'elles allaient passer du temps ensemble. Mieux valait ne pas chercher à comprendre les pensés de sa maîtresse. C'était une vampire, elle devait avoir l'esprit tordu. Cette idée fit sourire Jimena. Une maîtresse un peu folle dingue, ainsi qu'un « géniteur » complètement taré, elle ne s’ennuierait pas.

Elle s'était maintenant posée devant elle, lui barrant la route. Elle la scrutait de ses yeux amusés. Elisabeth resplendissait au pale lueur qu'offraient les bougies. C'était vraiment une très belle femme au visage sévère quand elle ne riait pas. Jimena l'admirait déjà avant de la connaître et son admiration ne se faisait que grandissante. Elle ne se l'expliquait pas. Pourtant Franky ne s'était pas donné la peine de faire une longue description de la vampire et Jimena connaissait peu de choses sur elle. Mais peu importait, la lycanne lui était complètement dévouée à présent. Elle était même sûrement mieux que ce qu'elle s'était imaginée. D'ailleurs elle n'était pas la seule à voir cette grande beauté. En effet, plusieurs vampires venaient lui baiser la main, mais Elisabeth ne bronchait pas, ne leurs accordaient même pas un seul regard. Elle fixait la jeune femme. Essayait-elle de lire en elle ? De l'intimider ? C'était réussi. Ce regard lourd et insistant pesait sur la pauvre lycanne qui ne savait comment réagir. Cependant elle dissimula son trouble. Il ne fallait pas faillir, ni montrer qu'elle était faible. Elle soutint son regard et lorsque la vampire l'incita une nouvelle fois à parler, elle répondit, une fois son fou rire passé ;

« J'aimerais savoir … Lisez-vous beaucoup ? Si oui, quels sont vos livres préférez ? Et le matin à votre réveil, voudriez-vous que je vous apporte une tasse de thé, un petit déjeuner, ou quelque chose de spécifique ? Votre couleur préférée ? Vos mets préférée mise à part les humains bien entendu. »

Elle arrêta les questions la pour le moment, car elle se rendait bien compte qu'il serait difficile pour son interlocutrice de répondre à toutes ces interrogations en même temps. Elle détacha enfin son regard sur un jeune lycan tenant un BALAI dans ses mains et portant une CAPE noir sur le dos. Un vieux balai qui ne devait plus tellement avoir d'utilité vu son état. Une nouvelle question brûla alors les lèvres de la lycanne :

« Devrais-je faire le ménage aussi ? » ajouta-elle en suivant le lycan des yeux.

Jimena détestait faire le ménage. Cela l'insupportait au plus haut point. Elle suivait toujours le lycan des yeux jusqu'à ce qu'il tourne dans un couloir. Etrangement, il rappela à Jimena ces sorcières que l'on décrit dans les livres, avec un vieux balai pour voler dans le ciel sans NUAGES, au clairs de lune. Peut-être essayait-il d'effrayer des humains … Car franchement pour nettoyer, son balai n'aurait pas servi à grand chose. Revenant à la réalité, Jimena se tourna vers sa maîtresse et lui redonna toute son attention.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haut Vampire





Messages : 467
Date d'inscription : 25/01/2011

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Ven 4 Nov - 12:53

Elisabeth écouta avec une sourire amusé les nombreuses question que la Lycanne posait.
*Elle veux donc tout savoir de moi !* Se dit-elle intérieurement, cela l'amusa, et l'attendrit aussi, c'est vrai qu'à part Vlad, personne ne la connaissait vraiment dans la communauté, et elle ne voulait pas forcément qu'on la connaisse. Mais Jimena c'était autre chose, après tout elles allaient passer un temps appréciable ensemble autant s'ouvrir. Et puis quelque chose la poussait à parler, une sympathie pour la Louve peut être ? Un ennui de la solitude ?
Nan elle ne pourrait jamais mettre la main dessus, mais bon, qu'importe après tout !


"Que de questions que de questions ! Ne t'en fait pas, ce n'est pas un reproche ma cher, mais je ne m'attendait pas à cela".
Elle s'apprêtait à répondre à cet avalanche de question, quand le regard de la jeune louve se posé sur un lycan domestique qui balayait le sol.

"Devrais-je faire le ménage aussi ?" dit la jeune lycanne avec une moue de dégout.
A cet instant, Eli' ne put retenir l'éclat de rire qui poussait dans sa gorge.


"Rassure-toi Jimena, il y a des domestiques pour ça, et tu n'es pas une Domestique ! Ainsi ne t'occupe pas de mon petit déjeuner, sauf si tu veux me faire la surprise de m'apporter une sublime déesse virginal pour le déjeuner, ce qui me mettrait fort en joie soit dit en passant. Non le seul devoir que tu as envers moi, en tout cas c'est le minimum syndical que je te demande, c'est de chasser pour moi, avec moi aussi, et me protéger lors de ces chasses."

Elle attendit un instant avant de reprendre son discourt, pour laisser le temps à Jimena d'imprimer toutes ces informations.

"Je ne sais pas si Victor t'a expliquer notre situation, mais les humains se rebellent, il ont des armes contre nous, et la chasse est devenue très difficile pour les vampires. C'est pour ça que vous êtes là les lycans. Pour chasser à notre place en quelque sorte. Mais j'avoue ne pas aimer ce principe, la chasse à toujours été pour moi un plaisir, j'en crèverais de me le voir refuser par une bande d'humain suicidaires !"
Elle soupira, ces humains lui menait vraiment la vie dure, ne pouvait-ils simplement pas se laisser mourir en silence, sans esclandre, sans combattre ?! Cela leurs retirerait bien des ennuis, et puis mourir de la morsure d'un vampire, ce n'est pas si désagréable ! Au contraire, on peut même y prendre beaucoup de plaisir … Mais ces humains avec leur rage de vivre … Elle se retourna vers Jimena.

"Je ne veux pas d'un simple chasseur ! Je veux un compagnon, c'est pour ça que je t'ai demandé, je m'ennui dans ma vie solitaire éternelle, et une compagne comme toi mettrait un peu de piment dans ma vie. Donc, pas de travail de domestique pour toi, juste devoir me supporter !"
Elle termina se discourt en riant, elle était vraiment d'humeur joviale maintenant, contrairement au début de la soirée. La petite lycanne semblait avoir un effet positif sur elle…

"Bien si nous allions chasser maintenant ! Dans le cimetière qu'en penses-tu ?"

[je te laisse répondre et après je crée la suite du sujet dans le cimetière ça te vas ??
Désolé d'avoir mit 3 ans à te répondre ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://transilvania-monster.forumgratuit.org
Lycan Favoris
avatar




Messages : 290
Date d'inscription : 11/07/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Relations avec d'autres joueurs:

MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   Lun 14 Nov - 0:00

Ainsi donc, il ne s'agira bien que de la protéger. Tant mieux, elle fût rassurée. Elle leva les yeux vers sa maîtresse. Celle-ci lui expliquait pourquoi ils avaient besoin d'eux. Les humains se rebellaient. Elle continua ensuite sur le fait qu'elle ne recherchait pas qu'une simple chasseuse, mais aussi un compagnon. Jimena en était toute contente. Elle sourit. Devoir la supporter ? Elle ferai tout pour elle. Elle ne la connaissait pas et pourtant elle donnerait sa vie pour sa maîtresse... C'est son nouveau but, dans cette nouvelle vie. Sinon, elle n'as plus aucun sens.

Elle se mit à rire une nouvelle fois. Elle semblait de bonne humeur et c'était tout ce qui importait à la lycanne.

"Supporter est un bien grand mot, je suis plus qu'honorer de vous servir Madame. Et être en votre compagnie ne peut que me remplir de joie."

C'était la première fois à sa connaissance qu'elle parlait de cette manière. Cela lui fit bizarre. Peut-être en faisait-elle trop ...

Une partie de chasse quelle bonne idée, ainsi elle pourrait se détendre un peu... Elle hocha la tête et tout sourire elle répondit :

"Quelle merveilleuse idée ! "

Le cimetière. Elle y était déjà allée une ou deux fois. Il est souvent désert, surtout en pleine nuit, alors pourquoi choisir cet endroit pour la chasse ? Elle n'en fît pas la remarque. Après tout, Elisabeth devait mieux savoir qu'elle. Même si Franky lui avait apprit les rudiments de la chasse, elle n'était encore que novice dans le domaine. C'est pourquoi, elle fût aussi contente d'aller directement sur le terrain. Cela lui ferait un bon entraînement et elle pourrait montrer de quoi elle est capable ...


[D'accord, d'accord. ^^
Et pas de soucis. ^^ ]

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Patience mise à rude épreuve [25 Janvier 1870]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Avertissements, Périodes Test & Mise à l'Épreuve
» Les retrouvailles d'une amitié mise à dure épreuve ! [Ella et Bree]
» Mise à jour Janvier/Février 2014
» Les disparus du 12 janvier
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transylvania's Monsters :: Le Château de Dracula :: Le Rez-de-Chaussée :: La salle à manger-
Navigation Rapide
Partenaires ♥
Some Avatars

Bloody Heart

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit